Menu

Je travaille dans la chimie

Une industrie plurielle au cœur de la vie quotidienne

Inutile d’aller chercher bien loin pour comprendre à quoi servent les industries chimiques. En effet, elles interviennent dans la fabrication d’une grande partie de nos produits de la vie quotidienne : dans la lessive, le dentifrice, les parfums, l’encre, les peintures, les huiles alimentaires, les fertilisants… Cette filière, composée de plusieurs secteurs, répond également aux besoins de nombreuses autres industries. Bref, que ferait-on sans la chimie ?

La chimie minérale

Elle utilise surtout les matières premières comme l’eau, l’air, le gaz, et des minéraux tels que le sel, le soufre, le calcaire, le sable et les phosphates.
Applications : fabrication des gaz industriels, des colorants et des pigments, ainsi que des produits chimiques inorganiques de base comme le chlore, la soude et les engrais.

La chimie organique

C’est la chimie des composés du carbone. Liée au pétrole, elle regroupe la fabrication de produits pétrochimiques (propylène, benzène, etc), de matières plastiques (PVC, etc) et de caoutchouc synthétique (élastomères).
Applications : fabrication de pièces pour l’aéronautique, l’automobile, mais aussi production d'emballages.

Les spécialités chimiques

Son principe repose sur la maîtrise du mélange et du dosage des matières premières, afin d’élaborer des produits destinés à un usage bien spécifique.
Applications : savons et détergents, produits de beauté, peintures et encres, mais aussi colles et adhésifs, produits de protection des plantes, explosifs, etc.

Les savons, parfums et produits d'entretien

Ce secteur s’appuie sur la formulation (mélange) et le conditionnement des produits issus des chimies minérale, organique et de spécialités.
Applications : savons, produits détergents, parfums et produits de toilette à destination du grand public.

La chimie fine

Il s'agit de fournir des molécules complexes (principe actif), fabriquées en petites quantités à partir de « grands intermédiaires » de la chimie minérale et organique.
Applications : produits pharmaceutiques de base, utilisés ensuite par les laboratoires pour fabriquer des médicaments.

Les Industries Chimiques

Les industries chimiques en France en 2016

Acteur majeur de l’économie française, les entreprises des industries chimiques sont majoritairement des PME/ETI réparties sur l’ensemble du territoire, dans lesquelles le facteur humain occupe une position centrale.

  • 6ème
    Rang Mondial des pays producteurs
  • 2ème
    rang européen des pays producteurs (après l'Allemagne)
  • 5 010
    Entreprises
  • 5 902
    établissements en France
  • 95%
    de PME / TPE
  • 45%
    des investissements industriels consacrés au maintien et à la modernisation des sites
  • 221 686
    salariés, soit 1 % de l’emploi total et 6,8 % de l’emploi dans l’industrie
  • 28,8%
    D'ouvriers / employés
  • 38,3%
    De techniciens et agents de maîtrise
  • 31,9%
    de cadres
  • 43,2ans
    de moyenne d'âge
  • 38,4%
    des effectifs sont des femmes
  • 5,3%
    des effectifs ont moins de 25 ans
  • 27,3%
    des effectifs ont plus de 50 ans

Un métier, une formation

Pour intégrer le monde dynamique des industries chimiques, il faut opter pour un cursus de formation en phase avec le métier visé. L’Observatoire des industries chimiques vous propose, à travers ses outils :

  • De découvrir les diplômes et/ou certifications professionnelles en lien avec votre métier ou celui que vous visez (outil « certifications professionnelles »).
  • D’identifier les passerelles entre les métiers pour construire votre parcours professionnels (outil « proximité métiers »).
  • De comparer les métiers les uns par rapport aux autres, pour identifier les savoirs communs et les besoins en formation le cas échéant (outil « comparaison métiers »).
  • De vous autoévaluer par rapport à un métier donné (outils « profil métier » et « construire mon profil »).

Des emplois plus en plus qualifiés

Quatrième place pour l’industrie chimique dans le classement des employeurs industriels français ! Les 5 902 établissements de la branche emploient 221 686 salariés. Soit 6,8 % de l’emploi industriel et 1 % des emplois en France. Parmi eux, on compte 32% de cadres et d’ingénieurs, soit deux fois plus qu’il y a 20 ans. La part des ouvriers et employés représente un peu moins de 30 %. En revanche, depuis 20 ans, la proportion d’ouvriers a diminué.

Tous métiers confondus, le secteur recrute environ 15 000 personnes par an. Aussi bien sur des fonctions à haute technicité – concepteurs en génie des procédés chimiques, chercheurs en chimie, toxicologues industriels, spécialistes en cosméto-vigilance, spécialistes de la réglementation et ingénieurs – que sur des postes d’opérateurs de fabrication, de pilotes d’installation, de superviseurs de fabrication, de spécialistes en environnement… Ces métiers, de plus en plus pointus et techniques, requièrent un niveau de qualification plus élevé.

Des emplois qui virent au « vert ». L’industrie chimique est engagée dans la voie du développement de la chimie durable en adoptant notamment le dispositif européen REACH. Objectif : améliorer la connaissance des risques environnementaux et sanitaires pouvant résulter de la production et de l’utilisation des substances chimiques. À la clé, de nombreux domaines émergents nécessitant de nouvelles compétences à forte valeur ajoutée.


Une industrie présente sur tout le territoire

Alternative content for the map

contrats en alternance = contrats de professionnalisation et contrats d’apprentissage